Les plus grands Français de tous les temps ?

Fut un temps où, en réponse aux émissions asthéniques de TF1 ou M6, le service public escomptait déployer les grands moyens en mobilisant la culture. À une heure de grande écoute un soir du mois de mars 2005, l’émission Les Cent plus Grands Français de tous les temps sur France2 invoquait Clio pour tenter de contrer la pénible fiction policière de TF1, diffusée simultanément. De prime abord, avouons qu’il était tentant de soutenir l’effort consenti. Mais si le choix du lieu – le Sénat – s’avérait judicieux par la solennité d’un hémicycle et la charge historique qui s’en dégage, celui des maîtres de cérémonie avait de quoi surprendre. Malgré le charisme angélique de Drucker le Clown Blanc et une certaine passion historique de l’Auguste Ardisson, le spectacle semblait pouvoir tourner à la farce à tout moment. Pour célébrer les Aigles de notre histoire, les vautours de l’Audimat allaient en fait, une fois de plus, aguicher l’atonie des buses devant leurs télés.



Une émission télévisée intitulée Les Cent plus Grands Français de tous les temps laissait augurer de nous ouvrir toutes grandes les portes de nos modestes deux mille ans d’histoire. Elle laissait présager une introspection nationale opportune à travers nos petites et nos grandes entreprises. Propre à apaiser nos scrupules d’enfants gâtés, une telle émission aurait pu permettre d’inculquer un minimum de sens civique aux téléspectateurs blasés, de leur donner l’envie d’étayer leurs connaissances et de stimuler la curiosité moribonde des Français. C’était sans compter le fait que cette liste n’était pas arbitrairement prescrite par les instances culturelles, mais dictée par le tout-venant sondé, dans un panel de tous âges et de tous milieux sociaux. Le principe a ses mérites et correspond à l’air du temps : donner la parole au peuple, héritier direct de nos Grands sollicités et se faire une idée significative de ses préoccupations actuelles (chamarrure sociale ou parité sexuelle avant tout). A moins que certains noms n’aient été préalablement imposés aux personnes interrogées, les résultats de cette mascarade nous permettent au moins de dresser un bilan du travail de sape culturel des médias. Le classement définitif recense pour un tiers des personnes en vie, pour la moitié des gens du spectacle et pour les trois-quarts des personnages du vingtième siècle. Ces quelques données laissent déjà entrevoir la manière dont ont appréhendé l’enquête les personnes sondées : en ramenant l’universel au contemporain, la grandeur au familier et le mérite à la célébrité.


En définitive, la seule consolation que l’on ait pu obtenir d’un si pathétique recensement est de constater que l’abrutissement médiatique n’était pas une exclusivité française, loin s’en faut, que l’inculture était une disposition communément partagée en Europe et aux Etats-Unis. Déclinée à l’étranger, cette émission, à l’origine anglo-saxonne, laissait paraître que les Néerlandais plaçaient en tête de leur classement le conservateur Pim Fortuyn, récemment assassiné, que les Américains y faisaient figurer pas moins de quatre membres médiatiques de la famille Bush, et que nos éternels contempteurs d’outre-Manche accordaient plus de mérite à l’ « œuvre » de Lady Di qu’à celles de Darwin, Shakespeare et Newton. La confusion des genres, celle qui participe de la débâcle culturelle contemporaine, voilà peut-être après tout le tronc commun le plus solide sur lequel va pouvoir s’appuyer l’Union européenne, à l’image du grand frère américain.


Le niveau monte, puisqu'on vous le dit...

Voici le palmarès, accrochez-vous (vivement le prochain, que l'on puisse y voir Omar Sy, François Hollande et Laure Manaudou) :

1. Charles de Gaulle 2. Louis Pasteur 3. Abbé Pierre 4. Marie Curie 5. Coluche 6. Victor Hugo 7. Bourvil 8. Molière 9. Jacques Cousteau 10. Édith Piaf 11. Marcel Pagnol 12. Georges Brassens 13. Fernandel 14. Jean de La Fontaine 15. Jules Verne 16. Napoléon Bonaparte 17. Louis de Funès 18. Jean Gabin 19. Daniel Balavoine 20. Serge Gainsbourg 21. Zinedine Zidane 22. Charlemagne 23. Lino Ventura 24. François Mitterrand 25. Gustave Eiffel 26. Émile Zola 27. Sœur Emmanuelle 28. Jean Moulin 29. Charles Aznavour 30. Yves Montand 31. Jeanne d'Arc 32. Maréchal Leclerc 33. Voltaire 34. Johnny Hallyday 35. Antoine de Saint-Exupéry 36. Claude François 37. Christian Cabrol 38. Jean-Paul Belmondo 39. Jules Ferry 40. Louis Lumière 41. Michel Platini 42. Jacques Chirac 43. Charles Trenet 44. Georges Pompidou 45. Michel Sardou 46. Simone Signoret 47. Haroun Tazieff 48. Jacques Prévert 49. Éric Tabarly 50. Louis XIV 51. David Douillet 52. Henri Salvador 53. Jean-Jacques Goldman 54. Jean Jaurès 55. Jean Marais 56. Yannick Noah 57. Albert Camus 58. Dalida 59. Léon Zitrone 60. Nicolas Hulot 61. Simone Veil 62. Alain Delon 63. Patrick Poivre d'Arvor 64. Aimé Jacquet 65. Francis Cabrel 66. Brigitte Bardot 67. Guy de Maupassant 68. Alexandre Dumas 69. Honoré de Balzac 70. Paul Verlaine 71. Jean-Jacques Rousseau 72. Maximilien de Robespierre 73. Renaud 74. Bernard Kouchner 75. Claude Monet 76. Michel Serrault 77. Auguste Renoir 78. Michel Drucker 79. Raimu 80. Vercingétorix 81. Raymond Poulidor 82. Charles Baudelaire 83. Pierre Corneille 84. Arthur Rimbaud 85. Georges Clemenceau 86. Gilbert Bécaud 87. José Bové 88. Jean Ferrat 89. Lionel Jospin 90. Jean Cocteau 91. Luc Besson 92. Tino Rossi 93. Pierre de Coubertin 94. Jean Renoir 95. Gérard Philipe 96. Jean-Paul Sartre 97. Catherine Deneuve 98. Serge Reggiani 99. Gérard Depardieu 100. Françoise Dolto


Bonus :

Classement allemand

Classement américain

Classement britannique

Classement italien

Classement belge

Classement néerlandais

Classement canadien

Classement sud-africain

8 vues
TENEZ-VOUS INFORMÉ...
  • Icône Facebook gris
  • Gris Icône YouTube
  • Icône LinkedIn gris
  • Icône Twitter gris

© 2020 Éric Guéguen (hébergement : o2switch / CMS : wix), tous droits réservés